©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Et si le Canon 60D valait quelque chose ?

Système auto-focus vieux de deux ans, abandon du boitier en magnésium au profit d'un alliage plastique, simple reprise du capteur de l'EOS 550D (produit inférieur en gamme), disparition du micro-ajustement de l'AF (autofocus), l'EOS 60D de Canon n'a pas convaincu sur le papier ceux qui l'attendaient en digne remplaçant de l'EOS 50D. A son annonce par le constructeur Japonais, les critiques n'ont pas manqué, les consommateurs ironisant sur la seule innovation implémentée par Canon, un écran pivotable. Aujourd'hui les premiers exemplaires sont disponibles à la vente et certains ont pu tester le boitier lors du salon Photokina. Qu'en est-il ?



Une fois en main, l'EOS 60D semble révéler de bonnes surprises à en croire les récents articles publiés. Outre les spécifications d'un appareil, l'ergonomie de celui-ci est un élément essentiel. Ainsi la refonte opérée par Canon semble porter ses fruits puisque des premières impressions rapportées, l'EOS 60D bénéficie d'une bonne prise en main, de contrôlés aisément accessibles (notamment le test de profondeur de champ déplacé) et l'utilisation se révèle quant à elle intuitive.

La qualité de finition ne semble pas être en reste non plus. Ainsi, le blogueur Canon Rumors reconnaît ne pas regretter le magnésium de l'EOS 50D tant l'EOS 60D paraît lui aussi solide malgré l'utilisation de matériaux plastiques. Ainsi, on gagnerait en poids avec un appareil plus léger (755 g contre 822), sans perdre en solidité.



La grande nouveauté de cet EOS, l'écran pivotable, se révèle lui aussi être de bonne qualité : large et robuste. CR résume cette première prise en main par une impression très positive.

Les forums commencent à se remplir de commentaires des premiers détenteurs de l'EOS 60D. On en apprend ainsi davantage sur l'autofocus. Bien que sur le papier le système semble être identique à l'EOS 50D vieux de deux ans, Canon aurait introduit des changements puisque celui-ci apparaît bien plus performant. Néanmoins, rien de comparable avec le grand frère 7D dans des conditions plus difficiles.

Les premières impressions sont donc globalement positives. Il faudra attendre un peu avant de profiter des premiers tests complets pour en savoir un peu plus sur la qualité des composants, notamment celle du capteur, version améliorée de celui du 7D.

Seul bémol à l'heure actuel, le prix. Le replacement stratégique de la gamme XXD par Canon suite à l'apparition du 7D ne s'est pas traduit par une baisse de prix malgré un repositionnement inférieur. On se retrouve donc aujourd'hui avec un 60D (1 200 €) sur le marché français à un prix quasi équivalent de son grand frère le 7D (1 300 €) dont les nombreuses qualités ne sont plus à vanter. Si l'écran pivotable n'est pas une fonctionnalité essentielle, on ne saurait que conseiller le 7D. A contrario, il est préférable d'attendre quelques semaines avant l'achat d'un 60D tant les prix ne peuvent que s'effondrer, notamment à cause de la différence de prix trop faible avec le 7D, mais aussi en raison du 7000D de Nikkon, bien mieux fourni sur le papier et à peine plus cher.

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : test canon 60d ; test eos 60d ; autofocus du canon 60d ;
Discussions
Pas d'avis pour “Et si le Canon 60D valait quelque chose ?”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié